ANNONCE

lundi 21 novembre 2016

Ne faudrait-il pas laisser sa (mal)chance au FN ?

3 décembre 2015



Depuis quelques jours, au vu certainement des sondages qui donnent au Front National l’espoir de gagner une, deux, voire trois régions au scrutin de dimanche prochain, des voix qui jusque là s’étaient tues se réveillent pour mettre en garde les électeurs afin qu’ils se mobilisent contre cette éventualité.
C’est un peu tard, et totalement improductif.
Le rôle des politiques et institutions n’est pas de dire « Ne votez pas pour le FN », mais de tout faire pour que les citoyens ne soient pas tentés d’aller vers le FN ou de lui confier la gestion de nos communes, départements ou régions, voire plus.
Peut-être que Marine LE PEN, Marion MARECHAL LE PEN, Florian PHILIPPOT seront à la tête d’une région, le lundi 14 décembre prochain. Ce ne sera une bonne chose ni pour la collectivité concernée, ni, surtout, pour ses habitants.
Mais il y a par ailleurs un risque certain que Marine LE PEN entre à l’Elysée en 2017, et cette victoire peut encore lui échapper si, sans perdre de temps, toutes les forces politiques du pays réussissent à convaincre les électeurs que le FN n’apportera en aucune manière la solution à leurs problèmes, sauf à en créer d’autres, et qu’ils faut au contraire qu’ils leur fassent confiance.
Mais pour y arriver, elles doivent déjà cesser leurs cuisines et calculs purement politiciens, prendre à bras-le-corps les vrais problèmes et engager des réformes même impopulaires.
Un autre atout pour les forces politiques traditionnelles serait que le FN gagne une région. Les citoyens à ce moment pourraient juger l’efficacité de ce parti non à travers ses paroles et promesses, mais par ses actes qui, c’est certain, n’amèneraient pas d’amélioration significative à la vie des administrés.
La politique économique et sociale du FN serait confrontée aux dures réalités du terrain, la politique sociétale du FN montrerait son vrai visage contraire au bien-vivre ensemble et, mécaniquement, les espoirs mis dans le FN s’amenuiseraient suffisamment pour que, lors du scrutin présidentiel, Marien LE PEN ne soit plus en mesure de l’emporter.
Le FN a des chances de remporter une ou plusieurs région, mais cette victoire serait incontestablement une malchance pour l’élection présidentielle.