ANNONCE

lundi 21 novembre 2016

L’occasion ratée du remaniement gouvernemental.

11 février 2016



A un peu plus d’un an de la fin de son (premier ?) mandat à l’Elysée, François HOLLANDE a procédé à ce qui devrait être, sauf événement impromptu  à la formation de son dernier gouvernement.
Mais, alors qu’il aurait dû, par le biais d’un large bouleversement, nommer une équipe de combat, il a opté pour un gouvernement pléthorique tant par le nombre de postes que par la diversité des profils appelés.
Certaines problématiques, pour importantes qu’elles soient (égalité réelle, aide aux victimes, francophonie, biodiversité, anciens combattants), ne nécessitent pas qu’il y ait un maroquin de secrétaire d’Etat spécifique.
De la même façon, appeler au gouvernement les « débris » d’un mouvement écologiste en miettes n’est qu’une manœuvre politicienne sans intérêt pour le pays.

Heureusement, il est des points positifs.
 Nommer secrétaire d’Etat chargée de la ville une Hélène GEOFFROY qui a voté contre la déchéance de nationalité, (et qui vient par ailleurs de reprendre en main avec fermeté son conseil municipal) prouve que le Président n’est pas rancunier.
Audrey AZOULAY saura certainement assez vite faire oublier Fleur PELLERIN.
Jean Marc AYRAULT sera un excellent ministre des affaires étrangères, et il est certainement LA bonne nouvelle de ce remaniement, et le Quai d’Orsay doit se réjouir de ne pas avoir à accueillir Ségolène ROYAL dont on parlait souvent ces derniers temps pour remplacer Laurent FABIUS.

Souhaitons que les CAZENEUVE, AYRAULT, URVOAS, MACRON et LE FOLL fassent du bon travail, et que tous les autres ne fassent pas trop de bêtises, et nous nous en tirerons pas trop mal….