ANNONCE

lundi 17 août 2009

Le nouveau virus PS1 UMP-1.

Le Parti Socialiste, tout le monde en convient, vit une période de convalescence douloureuse et très longue. Et qui n’est pas à la veille de s’achever, car prendre des remèdes contre une maladie sans éradiquer les causes de cette affection ne sert à rien.
Ainsi, renouveler l’état-major est inefficace lorsque les courants et leurs meneurs continuent de se tirer dans les pattes et ne voient que les élections futures et non le programme du parti.

Or, il semble que l’UMP se soit laissée contaminer. D’ailleurs, Jean Marie BOCKEL, qui connaît bien la maladie du PS s’inquiète…..
L’arrivée de Philippe de VILLIERS du MPF et de Frédéric NIHOUS, de CPNT, vont à ce point élargir le spectre de l’UMP que la ligne politique sera de plus en plus difficile à élaborer et à tenir, que des conflits internes vont se multiplier, que des « courants » vont se développer. Pendant un temps, c’est sûr, l’anesthésiste SARKOZY saura contenir les dissensions, et cacher la maladie et son évolution, mais çà ne durera pas !
De plus, les adeptes de Philippe de VILLIERS ne vont peut-être pas tous le suivre, et ceux de Frédéric NIHOUS certainement pas non plus. Les adhérents supplémentaires méritent-ils que soient découragés des adhérents actuels qui préféreront aller voir ailleurs ? Le MODEM pourrait dans ce cas avoir une carte à jouer.

Il est bon d’avoir des partis politiques puissants et forts. Il n’est pas bon du tout d’avoir un choix limité dans l’éventail politique.