ANNONCE

jeudi 11 mai 2017

Quels seront les futurs élus ?



République en Marche, par la voix de son secrétaire général Richard FERRAND, a publié la liste de 428 candidats aux prochaines élections législatives. Cette publication était très attendue par tout le monde, les soutiens du nouveau président, mais aussi ses adversaires.

Il y a eu quelques couacs, quelques erreurs, mais ils sont tout à fait pardonnables eu égard à l’ampleur de la tâche que représentait cette sélection, faite en plus dans l’urgence.

Seuls 24 candidats sont des députés socialistes sortants, soit 5,6 %, mais le désormais sectaire chef de campagne des républicains, François BAROIN, a tout de même accusé cette liste de recyclage des élus sortants du PS.

En attendant, les promesses d’Emmanuel MACRON ont été respectées : stricte parité, renouvellement du personnel politique, importance de la société civile par rapport aux politiques, etc…

Le fait de ne pas opposer de candidat à Manuel VALLS est déjà critiqué de part et d’autre. Mais de toutes les façons, n’importe quelle attitude face à la candidature de ce dernier aurait été critiquée. 
 
Quels seront les futurs élus ?

Le scrutin législatif n’est pas le scrutin présidentiel.

La personnalité du candidat est plus importante. Mais l’actuelle défiance vis-à-vis du personnel politique peut transformer la prime au sortant en handicap du sortant.

Des électeurs, aussi, sanctionneront des députés sortants qui ne veulent pas admettre qu’un bouleversement est en cours, que le cumul n’est plus accepté, que les marchandages politiques sont honnis, que les sexa doivent s’effacer face aux quadras et quinquas.

L’élection d’Emmanuel MACRON a montré que des choses inimaginées étaient possibles, et de nombreux électeurs se mettent à rêver d’un autre monde…