ANNONCE

mercredi 7 mars 2012

La nouvelle carrière d’Eliott ou l’expérimentation de la zoothérapie.

Eliott a trois ans, et c’est un magnifique labrador noir qui avait suivi une formation de chien-guide pour aveugles. Malheureusement pour les non-voyants qu’il aurait pu assister, Eliott avait peur des camions….


Il a donc quitté ses fonctions pour être recruté à l’hôpital gériatrique des Charpennes à Villeurbanne.

Eliott passe ses journées à tenir compagnie à des patients en fin de vie, à des victimes d’accidents vasculaires cérébraux, à des personnes hémiplégiques qui apprécient sa compagnie, sa gentillesse, sa prévenance et sa douceur.

Pour le caresser, ces personnes font des gestes quelles n’auraient pas fait autrement, comme tendre un bras, se lever, se pencher…..

Le personnel soignant reconnaît que certains malades ne se souviennent pas de leur prénom, mais appellent Eliott par son nom.

Claude PALAZZO, éducatrice, constate que ce nouvel embauché rassure les malades et les apaise.

Il est vrai qu’Eliott n’a pas un temps minuté pour chaque tâche, et en fait un peu à sa tête, consacrant le temps qu’il veut à qui il veut et quand il le veut. Il n’est pas stressé, ni soumis à quelque pression que ce soit. De plus, il rappelle certainement à nombre de patients le compagnon qu’ils on pu avoir, avant qu’ils ne franchissent les portes de cet établissement.

Il faut louer cette initiative et surtout la multiplier.

Car en effet les animaux restent naturels et ne sont pas soumis aux mêmes tensions que les humains. Animaux auprès des malades ou personnes âgées, patrouilles à cheval dans nos communes, chevaux de trait, ânes ou autres équidés pour tirer des carrioles, toutes ces présences animales aux côtés des humains ne peuvent que contribuer à apaiser ces derniers.