ANNONCE

lundi 13 février 2012

Chômeur.

Le chômeur est une personne qui, bien que apte à exercer un emploi, en est dépourvue. En fonction de l’activité salariée qu’elle a exercée antérieurement, elle peut percevoir des allocations lui permettant de continuer à vivre en attendant de retrouver un emploi. Elle peut également suivre une formation, un recyclage, effectuer des bilans de compétence, etc…


Le quasi-candidat SARKOZY, en mal d’idées qui décoiffent et aimantent les électeurs d’extrême-droite, veut, s’il est réélu, organiser un référendum destiné à valider un projet où le chômeur serait obligé de suivre une formation puis d’accepter la première offre d’emploi correspondant au métier où il aura été formé.

Monsieur SARKOZY, du haut de son observatoire, ne peut pas savoir que la plupart des chômeurs ne sont pas dans cette situation parce qu’ils l’ont souhaité. Pourquoi imposer des obligations aux chômeurs et laisser tous les droits aux entreprises, même de licencier ici pour créer des emplois là-bas, dans les pays à bas salaire ?

Nombre de chômeurs sont déjà formés, alors les former encore une fois, ne leur procurera pas plus aisément un travail. Créer une vraie relation entre les écoles, les universités et le monde du travail permettrait, en amont, de former des jeunes dans les métiers où existe du travail.

Et qui nous dit que ne va pas être créé un contrat de travail « post-chômage » que le chômeur reconverti serait obligé d’accepter, et qui serait sous-valorisé, sous-payé, au bénéfice des entreprises qui embaucheraient ces salariés en recherche d’emploi ?

Sur la forme ensuite, le référendum est totalement inadapté à cette situation. Il y a des partenaires sociaux dont la raison d’être est justement de débattre de ces problématiques. Et il serait facile ensuite, pour le pouvoir, de dire que ces mesures injustes « ont été décidées par le suffrage populaire ».

Le référendum a été conçu pour demander l’avis des citoyens sur des questions de société ou institutionnelles. En aucun cas il ne doit être employé pour diviser, pour stigmatiser. Après le référendum sur les chômeurs, puis celui sur les immigrés, pourrait-il y avoir un référendum sur les homosexuels, sur les vieux….. ?