ANNONCE

jeudi 3 février 2011

Boucs émissaires.

Il est un moyen, quand on est responsable d’un dysfonctionnement, d’essayer de se défausser de sa responsabilité en cherchant un bouc émissaire pour lui en faire endosser les conséquences négatives.

Nicolas SARKOZY, largement responsable du manque de moyens matériels mais plus encore humains de la Justice française a trouvé des boucs émissaires en la personne des juges qui font le maximum (mais parfois encore trop dans certaines affaires semble-t-il) avec les misérables outils dont ils disposent.

Je suggère à notre cher Président quelques pistes supplémentaires pour de prochaines fois où il aurait besoin de détourner l’attention des citoyens :

¤Les médecins qui soignent trop de malades sont responsables du déficit de la sécurité sociale (d’où l’idée du quota d’actes à l’étude),
¤Les enseignants, qui travaillent avec des classes de 30 élèves, voire plus, sont responsables de l’échec des élèves (c’est pourquoi on vient de revoir leur formation, et ils n’ont plus besoin de formation pédagogique pour enseigner),
¤Les agents de Pôle Emploi sont la cause des mauvais chiffres du chômage, plus que les rigidités administratives françaises, la culture du résultat à tout prix des entreprises et les délocalisations, ¤Les familles sont responsables de la délinquance des jeunes et du sentiment d’insécurité, davantage que le fait que gendarmes et policiers passent une grande partie de leur temps de travail à verbaliser les automobilistes…..

La liste reste ouverte….