ANNONCE

jeudi 22 juillet 2010

Une mesure de plus, qui ne sert qu’à générer des complications…

Depuis ce matin, la vente de tabac est interdite aux moins de 18 ans. Dans le but de baisser la consommation de tabac, ou afin de compliquer encore plus la vie de tout le monde ?
Quand on fréquente un peu les bureaux de tabacs, qui souvent vendent aussi de la presse, on se rend compte qu’il y a des pics d’affluence et des périodes creuses. Imagine-t-on, le matin, ou en début de soirée, lorsque les clients font la queue, le buraliste demander sa carte d’identité au jeune qui lui achète du tabac ? On peut, de visu, faire la différence entre un gamin de 16 ans et un grand ado de 18, mais souvent, entre 16/17 ans et 18/19 ans, on a bien du mal. Contraindre, sous peine d’une amende de 135 €uros, le buraliste à demander sa carte d’identité au client qu’il estime ne pas avoir 18 ans est totalement irréaliste. Et si son client semble avoir 20 ans, qu’il lui vend du tabac, et qu’en réalité il n’a que 17 ans et demi….

En matière de lutte contre le tabagisme, cette mesure est totalement inutile.
Je connais nombre de parents qui achètent les cigarettes de leurs grands enfants, ces derniers n’ayant de toutes façons pas de quoi les payer, et ils estiment, à tort ou à raison, que les priver de leurs cigarettes ne servirait à rien, sinon à les pousser vers d’autres produits plus nocifs encore…
Si ce ne sont les parents, ce sera donc un grand frère, ou grande sœur ou un copain qui sera (ou aura l’air) d’être majeur. Sans compter les ventes à la sauvette ou trafics qui se mettront immanquablement en place.

Où l’on voit qu’une mesure qui peut être efficace dans la vente d’armes, par exemple, est complètement inutile dans la vente d’un produit courant.