ANNONCE

samedi 12 décembre 2009

Le Nobel le plus lourd à porter.

Le 10 décembre, le Président des Etats-Unis Barack OBAMA est allé à Oslo recevoir le Prix Nobel de la Paix qui lui a été attribué.
Ce choix de l’Académie Nobel a été critiqué, et le Président américain a reconnu lui-même que ses accomplissements n’étaient pas à la hauteur d’un Martin Luther KING ou d’un MANDELA, et que nombre d’inconnus, qui se battaient pour la liberté, le méritaient bien plus que lui. Cette humilité est tout à son honneur.

GANDHI n’a jamais eu ce prix.
Nombre de ses récipiendaires ont été assassinés parce que leur combat pour la paix dérangeait, et souvent plus leurs semblables que leurs adversaires : SADATE et RABIN en sont deux exemples-phares.

Le Président du comité Nobel a déclaré que « nombreux sont ceux qui estiment que le prix est arrivé trop tôt. Mais l’histoire est remplie d’occasions perdues. C’est maintenant que nous avons l’occasion de soutenir les idées du président Obama ». En cela, c’est effectivement une nouveauté, pleine d’espoir. Pour une fois, on parie sur l’avenir, et Barack OBAMA en est conscient, en disant « j’ai encore beaucoup à faire sur la scène internationale ».

Ce prix lui sera lourd à porter, car il aura à cœur de s’en montrer digne, sans pour autant tomber dans une inaction ou un pacifisme de mauvais aloi : « Dire vouloir la paix ne suffit pas à l’obtenir….si la paix est l’objectif, la guerre est parfois justifiée » a-t-il insisté dans son discours de remerciement.