ANNONCE

lundi 23 janvier 2017

Le prochain président peut être Macron.



Benoît HAMON a de fortes chances de remporter la primaire socialiste.
Ainsi, la gauche du parti socialiste aura son candidat, comme l’aile droite des Républicains aura le sien en la personne de François FILLON.
Une large avenue, entre ces deux candidats, sera alors à la portée d’Emmanuel MACRON, que nombre de socialistes auront d’ailleurs rejoint d’ici à l’élection.
Même une hypothétique candidature de François BAYROU ne devrait pas trop le gêner.
Par contre, la compétition sera plutôt ouverte, et il est difficile de prédire qui, de Marine LE PEN, François FILLON et Emmanuel MACRON sera qualifié pour le second tour.
On entend dire que MACRON n’a pas de programme ; il a tout de même déjà émis des idées, des pistes, et des choses plus abouties devraient arriver d’ici au printemps, mais un programme très précis et détaillé, qui ne sert qu’au moment de l’élection pour être ensuite mis au placard, ça sert à quoi ?
On entend dire que MACRON est trop jeune, amis il a tout de même une expérience ministérielle, une expérience professionnelle hors monde politique, et il y a nécessité de changer le personnel politique, beaucoup de nos concitoyens le souhaitent.
Et pour tous ces électeurs qui ont en ras le bol, qui veulent changer les élus, mettre aux manettes des gens nouveaux, qui n’aveint que Marine LE PEN qui réunissait ces critères, ils ont maintenant Emmanuel MACRON qui est, de plus moins « risqué » que Marine LE PEN.
Donc je prends le pari qu’Emmanuel MACRON sera le prochain président de la République, même s’il devra en grande partie son élection non à sa personne ou à son programme, mais au rejet de tous les autres candidats.
Emmanuel MACRON est un candidat du rejet tout-à-fait correct, photogénique, et acceptable par une large majorité.