ANNONCE

jeudi 17 novembre 2016

Pourquoi tout le monde n’est-il pas Charlie ?

11 janvier 2015



Quelques voix dissonantes se font entendre, de personnes se revendiquant comme n’étant pas Charlie.

Il y a ceux qui ne veulent pas se fondre dans un mouvement de masse, mais qui, tout en refusant d’être Charlie, pensent et agissent comme Charlie.

Il y a ceux qui estiment que dans le mouvement Charlie il y a des imposteurs ou, tout du moins, des gens qui ne devraient pas y être, entre autres certains gouvernants qui étaient à Paris dimanche et qui ont une idée très particulière des droits de l’homme. Leur position se défend, mais il est dommage qu’ils s’excluent de cette communion plutôt que d’essayer de convaincre ceux qui ne sont pas de fervents défenseurs de la liberté.

Il y a ceux qui n’aimaient pas Charlie Hebdo. Je n’ai jamais acheté Charlie Hebdo. Je vais le faire cette semaine, et peut-être jamais plus ensuite, car j’aime beaucoup de dessins dans Charlie Hebdo, mais je ne suis pas d’accord avec nombre de leurs prises de position ou façons de les traiter. Mais je suis Charlie. Car au-delà de Charlie Hebdo, c’est la liberté de la presse, c’est la vie des journalistes qu’il faut défendre à tout prix.

Certains refusent à des dessinateurs de caricaturer Mahomet, et de ce fait refusent de condamner les tueries horribles de la semaine passée !
Ce qu’ils n’ont pas compris, c’est qu’en caricaturant le prophète, les dessinateurs critiquent en fait ce que font certains au nom de l’islam, et non le prophète en lui-même.

Alors, chers amis musulmans, ayez un esprit ouvert, soyez solidaires, comportez vous intelligemment. Beaucoup d’entre vous le font très bien déjà. Et vous verrez que vous serez bien mieux acceptés que vous ne l’êtes actuellement, dans certains quartiers ou à certains moments.