ANNONCE

jeudi 17 novembre 2016

Message à Monsieur Sarkozy

28 mars 2015



Monsieur Sarkozy,

Demain je vais aller voter au scrutin départemental, et je n’ai plus le choix qu’entre une liste UMP et une liste Front National.
Je ne conçois pas accorder ma voix à cette dernière liste, et je vais donc, sans état d’âme aucun, donner mon suffrage à la liste UMP, car contrairement à votre dogme du ni-ni, je prends clairement et fermement position contre le Front National dont j’estime qu’il n’apporte que des mauvaises solutions à des problèmes bien réels, auxquels votre parti lui non plus n’apporte de solutions satisfaisantes. Mais, davantage que l’UMP encore, le Front National distille une ambiance contraire à la fraternité, à la solidarité, à l’humanisme.

Par contre, Monsieur Sarkozy, soyez gentil de ne pas tenir compte de ma voix quand dimanche soir vous allez parader devant les micros, arguant des millions de citoyens qui vous auront accordé leur confiance car, justement, je vous la refuse.

Je voudrais aussi que vous soyez sincèrement modeste, demain soir, car comme nombre d’autres électeurs, j’aurai davantage voté contre l’extrémisme que pour votre parti et la politique que vous prônez.
Je rêve de plus d’égalité, de solidarité, de fraternité, autant de valeurs que vous n’incarnez pas suffisamment. Mais je préfère encore cette situation à celle qui prévaudrait en cas de victoire frontiste, bien qu’il soit nécessaire qu’il y aît des élus frontistes pour que nombre de nos concitoyens puissent se rendre compte que, une fois aux commandes, ce parti ne fera pas mieux que les autres, bien au contraire.
Et n’oubliez pas, Monsieur Sarkozy, que tous ceux qui vont voter pour l’UMP demain ne voteront pas pour Nicolas Sarkozy en 2017.