ANNONCE

vendredi 3 mai 2013

Les politiques et l’argent : à qui le tour ?

Après Jérôme CAHUZAC, nous avons Claude GUEANT et Thomas FABIUS.


Le premier, ancien sinistre de l’Intérieur, a fauté, c’est sûr. Si les 500 000 euros qui sont passés par son compte bancaire ne venaient peut-être pas de KHADAFI pour soutenir Nicolas SARKOZY, ils n’en sont pas moins entachés d’un parfum de fraude. Si effectivement ils sont le fruit de la vente de deux tableaux, on aimerait savoir comment Claude GUEANT les avait acquis et, surtout, comment il a pu les vendre à un prix a priori surévalué, et surtout sans en avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Culture.

L’affaire subsidiaire des dépenses en espèces quant à elle sent le soufre également. Même si ces versements qu’il aurait eu à partir des fonds secrets, de primes de police ou de je ne sais quelle combine du Ministère de l’Intérieur qu’il a dirigé pendant une époque, selon des procédures en vigueur ou tolérées alors, on ne peut qu’en être sidéré ! On nous ressasse sans cesse l’abnégation de membres de cabinets ministériels, qui ne sont pas payés à leur juste valeur, qui ne comptent pas leur temps, etc….Facile lorsqu’en plus d’un traitement modeste on touche des enveloppes bien garnies, non déclarées, non soumises à cotisations ou impôts.

Faut-il être con pour rester simple salarié dans quelque entreprise privée que ce soit !

Thomas fils de Laurent FABIUS aurait acheté un appartement à Paris, au prix (apparemment surévalué là aussi) de sept millions d’€uros, alors qu’il n’est pas imposable au titre de l’impôt sur le revenu. Il aurait bénéficié d’un prêt garanti par sa société. Qu’un banquier se contente d’une garantie sur une société qui semble fragile et de taille modeste, c’est son affaire. Mais comment espérait-il être remboursé ? Qu’il me contacte, car je souhaiterais emprunter environ 150 000 €uros, car j’ai envie de m’acheter diverses chose, mais, je le préviens de suite, mon salaire actuel ne me permettra pas de rembourser ce prêt, sauf si le taux d’intérêt est très bas et la durée de remboursement très longue….

Il faut absolument que les ministères de l’Intérieur et de la Justice mobilisent des moyens importants sur ces deux affaires pour qu’au plus vite toutes les allégations soient vérifiées, les zones d’ombre éclaircies et que ces deux personnes, si elles ont commis une quelconque infraction, soient jugées et, le cas échéant, condamnées.

Un grand merci à MEDIAPART et au CANARD ENCHAINE, qui nous dévoilent toutes ces horreurs ! A quand de telles investigations au MONDE ou au FIGARO, au NOUVEL OBS, à l’EXPRESS, au POINT ? Et qui sera le prochain sur la sellette ?