ANNONCE

jeudi 31 janvier 2013

Nadir DENDOUNE, du 93 à la prison de Bagdad.

Nadir DENDOUNE est journaliste « libre », revendiquant ses origines de Saint Denis (93) autant que sa liberté de parole.


Grand défenseur de la Palestine et d’autres causes peut-être perdues mais surtout pas oubliées, il est retourné il y a quelque temps en Irak, pour voir comment on vivait là-bas maintenant, et témoigner, notamment pour le « Monde Diplomatique » et le « Courrier de l’Atlas » où il tenait des chroniques régulières (voir :http://www.lecourrierdelatlas.com/399221012013La-chronique-du-tocard-direct-de-Bagdad-Devenir-invisiblePar-Nadir-Dendoune.html).

Mais il y a une semaine maintenant, il a été arrêté et emprisonné. Il disposait d’un visa de journaliste, mais il aurait pris des photographies d’une usine de traitement des eaux sans y avoir été autorisé. En fait, on n’est pas trop sûr des raisons de son incarcération, car les autorités consulaires françaises n’ont pas réussi jusqu’à présent à le rencontrer.

Le franc-parler de Nadir ne plaît pas à tout le monde. A personne, en fait, car il était très impartial et ses critiques pouvaient s’adresser aussi bien à la gauche qu’à la droite. Et il avait le don, exacerbant, de toujours mettre le doigt où ça fait mal.

Pour ces raisons, pour sa droiture et son honnêteté, pour la force de son engagement, nous devons tous soutenir Nadir et réclamer sa libération.

Que dans un premier temps, ses geôliers lui disent pourquoi il est emprisonné et que, si cette privation de liberté tient à son travail de journaliste, qu’il soit relâché immédiatement.

Si les autorités irakiennes ne veulent pas de lui sur leur territoire, qu’ils l’expulsent, même si ce ne serait pas à leur honneur, mais qu’au moins elles lui rendent ce qu’il défend depuis toujours : la LIBERTE.