ANNONCE

lundi 7 mai 2012

L’amertume des UMP.

Lors de la soirée électorale de dimanche, sur les plateaux de télévision, les divers intervenants de l’UMP ont eu un discours convenu et strictement identique pour tous : bons souhaits « républicains » (ce qui ne veut rien dire) au président nouvellement élu, et mise en avant du fait que dans presque tous les pays européens les gouvernants en place ont été « balayés » alors que Nicolas SARKOZY n’a été que poussé de justesse vers la sortie et, enfin, la rengaine habituelle en cas de défaite, et à la veille d’un nouveau scrutin : il ne faut pas donner tous les leviers de commande au parti socialiste et à la gauche, il faut que la majorité sortante conserve la majorité à l’Assemblée Nationale à l’occasion des élections législatives du mois prochain.


Ce dernier souhait, s’il se réalisait, ne serait pas une bonne chose pour la France.
Il aboutirait à des difficultés politiques, à une cohabitation peut-être, et notre pays y perdrait du temps, de la puissance, de l’influence sur le plan européen.
Il faut au contraire que la majorité parlementaire se situe à gauche, pour que le président HOLLANDE puisse mettre en œuvre ses promesses, ses réformes.

Il ne fera pas tout ce qu’il a dit, c’est sûr, car des réformes ne seront pas possibles de suite et que, ensuite, il faudra aussi s’adapter aux réalités mais s’il y a cohabitation, c’est l’immobilisme qui régnera, et qui engendrera de nombreuses déceptions.

Le président SARKOZY a su rester digne, et il faut le reconnaître, mais ce ne fut pas le cas de Nadine MORANO, arrogante, de Xavier BERTRAND ou Rachida DATI. Il n’y a pas de honte à perdre une élection, et l’UMP a perdu et doit le reconnaître, d’autant plus que c’est vraiment le « système SARKOZY » qui est à l’origine de cette défaite.

Quand on se rappelle de quelle façon l’UMP, et notamment son secrétaire général, ont vilipendé il y a quelques mois les primaires organisées par le parti socialiste et que, dès hier, Jean François COPE a annoncé qu’il faudrait organiser des primaires à l’UMP en 2017, la mauvaise foi de ces politiques saute aux yeux…

En face il y a eu le discours de François HOLLANDE, plein d’humanité, de simplicité. Il dit vouloir agir en faveur de la justice et de la jeunesse.

Il a tout compris.

Il faut que tout le monde l’aide dans cette voie qui est la bonne.