ANNONCE

lundi 14 mai 2012

BSPP:quel gâchis !

Le Général commandant la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris a annoncé ce jour la dissolution de son équipe de gymnastique, qui avait été fondée en 1919, soit il y a près de cent ans !


Cette décision fait suite à l’inculpation de plusieurs membres de cette institution, mis en examen pour violences et, au moins pou l’un d’eux, pour viol sur un de leurs membres. On ne sait pas encore exactement ce qui s’est passé dans le car ramenant ces pompiers d’une exhibition à Colmar, si ce n’est qu’il y a eu un dérapage dû à des « coutumes » de bizutage et, peut-être, à des excès d’alcool. Si d’ailleurs cette suspicion de viol était confirmée, il ne s’agirait plus d’un dérapage mais bel et bien d’une action criminelle et infamante.

Et quelle responsabilité pour l’officier qui accompagnait ces hommes ?

Indépendamment du cas personnel, et quelle que soit l’issue des procédures qui ne manqueront pas de s’enclencher, il est regrettable, une fois encore que la bêtise, la brutalité, voire la cruauté de quelques personnes cassent une institution, mais surtout un rêve, un symbole.

Il faut voir ces pompiers bénévoles qui se démènent, qui consacrent des heures au bien de leurs semblables dans le cadre de leurs fonctions.
Il faut voir la fierté des JSP (jeunes sapeurs pompiers) lorsqu’ils sont admis à revêtir l’uniforme et à défiler devant leurs parents et amis.

Quiconque a pu assister à des exhibitions de l’équipe des gymnastes de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris n’a pu que se régaler devant la maestria de ces hommes tout en muscle et en souplesse. On a du mal à imaginer que certains avaient l’esprit tordu. C’est désolant, et il faut qu’ils soient punis sévèrement.

Espérons seulement que cette unité puisse ressusciter d’une manière ou d’une autre mai, vu la conjoncture et la recherche permanente d’économies, il est à craindre que sa disparition soit définitive et irrévocable.