ANNONCE

mercredi 18 avril 2012

Professions de foi.

L’enveloppe brune était dans ma boîte aux lettres ce matin.


Beaucoup d’électeurs attendent impatiemment cet envoi, ce qui n’est pas mon cas personnel, mais j’ai été surpris par le fait que mes trois enfants majeurs, eux, y attachent tant d’importance.

Ils sont attachés au droit de vote sans être passionnés par la politique et, de ce fait, sont un peu saoulés par la débauche d’informations et d’émissions politiques, d’autant plus que les habitudes et les contraintes françaises font que celles-ci sont tout sauf passionnantes.

Alors ils préfèrent, posément et à leur rythme, lire ces imprimés standardisés.

Et j’ai moi-même ouvert mon enveloppe ce soir.

J’ai tout de suite mis de côté les prospectus d’Eva JOLY, erreur des écologistes qui décidément ne se feront jamais, ni à l’élection présidentielle, ni à la vie politique française, de Philippe POUTOU et Nathalie ARTHAUD, irréalistes, de Nicolas DUPONT-AIGNAN, hors de notre temps, de Marine LE PEN, antipathique prônant des mesures trop intolérantes, de François BAYROU, qui avait eu ma faveur au premier tour de 2007 mais m’a trop déçu depuis.

J’étais jusqu’à ce soir convaincu de donner ma voix à François HOLLANDE, que je n’apprécie pas viscéralement, mais qui est certainement le moins mauvais.

Et j’ai lu la profession de foi de Jean Luc MELANCHON.
J’ai été séduit, et je me suis dit : je vais voter pour lui au premier tour et, au second, pour François HOLLANDE.
Par respect de la démocratie, et pour ne pas vouloir condamner a priori le président sortant, j’ai lu la profession de foi de Nicolas SARKOZY.
Et là, la révélation !!!
Une profession de foi aussi nulle, cela fait longtemps que je n’en avais pas lue !

Aucun enthousiasme, aucun espoir !
En gros, il veut nous faire croire que grâce à son action la France s’en est sortie mieux que ses voisins, et il a choisi ses critères de comparaison en conséquence, en oubliant tous ceux, bien plus nombreux, qui lui sont défavorables…
Puis des exclusions : pêle-mêle, les étrangers, les chômeurs, les malades.
Ensuite des promesses de renforcer la police, la justice, l’enseignement, alors que depuis des années il n’a cessé de les saborder en supprimant aveuglément des postes.
Et cette figure triste sur la photo, pire que celle de François HOLLANDE, c’est peu dire….

Alors je me suis dit : il faut absolument que son bail à l’Elysée ne soit pas renouvelé.

Excusez-moi, Monsieur MELENCHON, vous avez apporté de la vie et de l’espoir dans cette campagne, vous êtes certainement le plus intelligent et le plus cultivé de nos candidats, mais la réalité est là, et je donnerai ma voix à François HOLLANDE dès le premier tour car il faut vraiment changer, et il est l’atout le plus fort.