ANNONCE

samedi 3 mars 2012

L’anti-ministre de l’Intérieur.

Claude GUEANT, qui conseille largement le candidat (comme le président) Sarkozy semble oublier qu’accessoirement il occupe encore le poste de ministre de l’Intérieur, ce en quoi il est un véritable usurpateur, car il salit cette noble fonction par sa façon d’agir.


Prétendre qu’autoriser le vote des étrangers non Européens aux élections locales risque de conduire à imposer la viande hallal dans les cantines scolaires est honteux, sortant de la bouche du sinistre de l’Intérieur.

Pour la première fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale nous avons un ministre de l’Intérieur d’un cynisme incroyable, qui ne cesse d’opposer ceux qui ont choisi d’habiter en France les uns aux autres, alors que son rôle, sa raison d’être, est de permettre à tous de cohabiter dans les meilleures conditions. Il trahit sa tâche et ne mérite plus de rester Place Beauvau.

Plus largement, cette façon du clan Sarkozy, copiée sur le Front National, de mener cette campagne électorale non en essayant de rassembler les électeurs derrière eux de façon positive, mais en agitant les peurs, en inventant des dangers derrière chaque proposition du camp adverse, prouve à quel point elle ne mérite pas de les conduire à la victoire.

Imagine-t-on une France basée sur le tout-répressif, où peu à peu de nombreuses libertés seraient bannies, où, surtout, la solidarité disparaîtrait ?

Que resterait-il de la devise de notre pays ?



La liberté en voie de perdition,
L’égalité depuis longtemps bafouée,
La fraternité ouvertement combattue ?


Non, décidément, nous ne voulons pas d’une telle France !