ANNONCE

mardi 7 février 2012

Le bal des Enfoirés 2012.

La dernière édition en public du Bal des Enfoirés s’est terminée hier soir, bien après minuit, à la Halle Tony Garnier de Lyon, devant 13 000 spectateurs et dans une ambiance surchauffée malgré la température glaciale qui régnait au dehors.


La grande Mimie MATHY, assistée de Kad MERAD et ravie d’être dans sa ville natale, nous a permis de passer une soirée exceptionnelle accompagnée des fidèles Jean Jacques GOLDMAN, Michael JONES, Patrick BRUEL, Patrick FIORI, Liane FOLY, Gérard JUGNOT.

Christophe MAE, Grégoire, Renan, LUCE, Alizée, Lââm, Claire KEIM, Zaz, Bénabar, Shy’m, Jean Baptiste MAUNIER, Maxime LE FORESTIER et bien d’autres nous ont éblouis dans des tableaux chaudement lumineux, pendant que les voix de Jenifer et Patrick FIORI nous remuaient les tripes.

Pendant les intermèdes, Patrick BRUEL, le fantastique Jean Louis AUBERT, et leurs compères ont contribué à maintenir la chaude ambiance qui avait envahi la Halle.

M Pokora et Nicolas CANTELOUP ont dû être ravis de leur première participation, et Fabrice LUCHINI nous a enchantés même si on a eu du mal à croire à ses explications…..

Certains artistes n’ont pu être là et l’ont regretté.
D’autres ont souhaité ne pas participer, et ont même critiqué l’organisation et le style de cette manifestation, la tournure qu’elle prenait au fil des ans…

Qu’ils sachent que, même si des artistes, chanteurs pour cette occasion alors que leur talent ne réside pas dans cette discipline, ont réalisé une prestation qui possède un réel potentiel d’amélioration, le public tout entier a apprécié leur présence, et ils ont contribué à cette grande manifestation de solidarité et de partage.
La soirée fut excellente, le spectacle très plaisant, et on ne peut qu’encourager chacun à acheter CD et DVD dès leur sortie, en mars prochain, d’autant plus qu’ils contiendront des épisodes qui nous ont ravis mais qui ne seront pas diffusés à la télévision, longueur du spectacle oblige.


Chaque CD ou DVD vendu permettra aux Restos de financer 18 repas.

C’est important.

C’est essentiel.

Les acheter, c’est se faire plaisir et aider les moins chanceux d’entre nous.