ANNONCE

mardi 25 octobre 2011

En politique aussi, il faut que cesse l’insolence des puissants !

Les « fidèles » de l’UMP affirment, contre vents et marées, que Nicolas SARKOZY est le « candidat naturel » de la droite, donc de l’UMP, pour la Présidentielle de 2012, déniant à quiconque le droit de postuler à la magistrature suprême avec le soutien de l’UMP, cette situation dusse-t-elle aboutir à l’élection du candidat de gauche.


Le premier ministre François FILLON, dans la même logique, revendique un siège de député à PARIS, même si, depuis quelques mois déjà, l’ancienne Garde des Sceaux et maire du VIIème arrondissement Rachida DATI, œuvre dans cette circonscription en vue de conquérir ce siège.

Et voilà que Ségolène ROYAL, sèchement éliminée de la primaire citoyenne, décide de quitter ses Deux Sèvres pour briguer un siège de député à La Rochelle, dont elle souhaite faire un marchepied pour le perchoir !

Quelle insolence de la part de ces personnages qui estiment que leur seule volonté doit être satisfaite, faisant fi des personnalités en place, certes peut-être plus modestes qu’eux-mêmes, mais qui n’en sont pas moins méritantes. Des voix se soulèvent, dans chacun des deux camps, pour condamner ces parachutages, mais sauront-elles résister aux pressions des chefs de partis lorsque commenceront les marchandages et qu’il faudra, en plus sacrifier des sièges potentiels au profit de partis alliés ?


Des parachutages, notamment celui de Jack LANG à Paris, en son temps, ont lamentablement échoué, et ces méthodes ne contribuent pas à améliorer l’image des partis, alors il serait souhaitable que ces pratiques cessent. Pour la grandeur et l’honneur de la chose publique.