ANNONCE

mercredi 13 juillet 2011

Je te donne, je te reprends, le nouveau jeu de nos sénateurs.

Le 15 juin dernier, les sénateurs s’octroyaient un « complément d’ajustement de l’indemnité représentative de frais de mandat » de 3 531,61 €uros. Certains d’entre eux étaient réticents à percevoir ce rappel, et s’en sont émus. Le Président LARCHER a rétorqué que ce rappel était légitime et que, rapporté à la période considérée, il ne représentait que 98 € par mois. Il est vrai que sur une indemnité brute mensuelle de 7 100 €uros, complétée d’une indemnité pour frais de 6 240,18 €uros, la somme de 98 € ne représente pas grand-chose, seulement 0,73 %.

Pour un salarié payé au SMIC, 98 €uros représentent 7, 18 %, et le gouvernement vient de confirmer qu’il n’y aurait pas de relèvement du SMIC au 1er août prochain !!!

Ce qui est plus que regrettable, c’est qu’en même temps le Sénat rejette en commission mixte paritaire deux amendements proposés par le député René DOSIERE, dont l’un notamment interdisait aux élus de reverser à un autre élu le montant des indemnités dépassant le plafond de 8 300 €uros (voir ma réaction du 10 juillet).

La chambre haute du Parlement a, du coup, perdu de la hauteur, et c’est fort dommageable pour la politique en général et pour l’image qu’elle en donne.
Justice, équité, transparence, moralisation n’y ont pas gagné, contrairement à l’opacité….