ANNONCE

mercredi 15 juin 2011

L’ « humour corrézien ? » de Jacques CHIRAC.

A l’occasion d’une visite du musée de SARRAN effectuée conjointement avec le Président du Conseil Général de Corrèze, et candidat socialiste à l’investiture pour la prochaine présidentielle François HOLLANDE, l’ancien Président de la République Jacques CHIRAC a déclaré, a propos de François HOLLANDE : « Je vais voter pour lui, sauf si Juppé se présente parce que j’aime bien Juppé. »

Est-ce de l’humour, comme il l’a déclaré ensuite, ou n’est-ce que la stricte vérité, il est certain en tous cas que les Chirac estiment François HOLLANDE autant qu’ils sont éloignés de Nicolas SARKOZY qu’ils ne portent pas dans leur cœur.

Et ils ne sont pas les seuls. De même, nombre de nos concitoyens estiment qu’Alain JUPPE serait un bien meilleur candidat que Nicols SARKOZY. En effet, le ministre des affaires étrangères possède une expérience multiple de chef de parti, ministre, chef du gouvernement, élu municipal, etc… et pourrait très légitimement prétendre à la magistrature suprême.

Il a certes été inéligible, pendant un moment, dans le cadre des emplois fictifs de la Ville de Paris, soupçonné de prise illégale d’intérêt pour avoir profité de loyers très modérés ; il a aussi affirmé qu’il ne se consacrerait qu’à sa ville de Bordeaux….et il est ministre….. Mais il faut dire qu’il a été, de 1993 à 1995 et depuis février 2011, un excellent ministre des affaires étrangères, l’un des meilleurs de la France contemporaine, selon plusieurs politologues.

Dans d’autres domaines également, il a donné des avis plus que sensés :
• « Ça ne me choquerait pas qu’on demande aux très riches de faire un effort de solidarité supplémentaire vis-à-vis de ceux qui souffrent dans la crise »
• « Durcir la loi ? Ce peut être nécessaire. A condition que la loi nouvelle ne soit pas de pure circonstance et surtout qu’elle soit applicable et appliquée dans la durée. Je ne suis pas sûr que ce soit toujours le cas. Souvent les textes en vigueur suffiraient, s’ils étaient vraiment appliqués »

Malheureusement pour ses supporters, il a déclaré sur BFM en mars 2010 : « Comme l’a dit François FILLON, le candidat naturel de la majorité en 2012 c’est Nicolas SARKOZY. S’il arrivait, pour des raisons qui lui appartiennent, qu’il ne soit pas à nouveau candidat, moi je pense qu’il faudra des primaires au sein de l’UMP. Je n’exclus pas à ce moment là d’être candidat à la candidature. »