ANNONCE

mardi 8 mars 2011

N’est pas boat-people qui veut….

La députée UMP de Seine et Marne Chantal BRUNEL, effarée par la percée de Marine LE PEN dans les sondages, propose de « remettre dans les bateaux » les immigrés venant de la Méditerranée.
Pour une Présidente du Groupe d’Amitié France-Cambodge, tous les réfugiés sur des bateaux ne sont pas forcément des boat-people méritant secours et assistance !

En cette journée de la femme, il est désolant qu’une femme, membre de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes et rapporteur de l’Observatoire de la parité ne prenne pas la défense des femmes.

Elle serait bien plus inspirée de se faire remarquer en appelant à signer l’appel des musulmans citoyens pour les droits des femmes (voir www.respectmag.com), car ce n’est pas en embrayant sur les propositions de Marine LE PEN qu’on arrivera à juguler son influence, mais bien en trouvant de réelles solutions aux vrais problèmes qui se posent à nous.

Les événements qui se passent actuellement dans les pays arabes sont autant de réveils de populations brimées. Que ces violences occasionnent des exodes et des vagues d’immigration est tout-à-fait logique et normal, et ce n’est pas en rejetant ces désespérés à la mer qu’on endiguera ce flux.

Il faut que notre pays, et l’Europe en général s’impliquent plus qu’ils ne le font au côté des peuples qui luttent pour leur liberté et leur dignité. Plus vite ces pays auront retrouvé des dirigeants fiables, une paix sociale, un espoir dans l’avenir, plus vite leurs habitants trouveront suffisamment de raisons de faire leur vie dans leur pays, pour leur pays et leurs enfants.

Madame BRUNEL, les Tunisiens, les Egyptiens, le Libyens, demain peut-être les Algériens ou d’autres ne cherchent pas à nous envahir, quoi que puissent en dire certaines personnes désireuses de semer le trouble, ils ne cherchent que la paix et la sécurité, et un peu d’aide et de compassion.