ANNONCE

dimanche 21 novembre 2010

« Le préservatif en odeur de sainteté ».


Je n’ai pas eu l’idée de ce titre, mais il est tellement bien trouvé que je ne puis m’en priver !
Sa Sainteté Benoît XVI a réuni tous les cardinaux afin de travailler avec eux sur le dramatique problème des abus sexuels commis par les prêtres. Parallèlement à cette réunion ont été dévoilés des extraits d’un livre à venir, où le Saint Père ne rejette plus en bloc le préservatif.
Latex et boule de gomme ! Le Vatican se réveillerait-il ?
Enfin le chemin est pris d’une prise en compte des réalités en matière de sexualité et de santé. Ne gâchons pas le plaisir de reconnaître le progrès même s’il est tardif et insuffisant !

Des directives vont être données aux évêques pour essayer d’endiguer le phénomène de la pédophilie. C’est trop tard pour toutes les victimes du passé et du présent, mais s’il pouvait ne plus y en avoir dans l’avenir, ce serait une grande délivrance.

Restera à convaincre les autorités vaticanes d’accroître le rôle des femmes dans l’Eglise, de leur permettre aussi de devenir « épouses » de prêtres, car si le célibat peut être une excellente chose et ne doit être dénigré, il est par contre totalement incongru d’imposer le célibat. Permettre aux prêtres de rester célibataires, ou leur permettre de se marier et d’avoir des enfants, serait une excellente mesure pour l’Eglise, car ils auraient une vie bien plus équilibrée et, bénéfice collatéral, la crise des vocations serait amoindrie.

Allez-y très cher Saint Père, vous venez de vous engager sur la bonne voie. Persévérez, allez de l’avant, osez !