ANNONCE

mardi 19 octobre 2010

Il n’est pas revenu...


Dimanche 17 octobre, France 3 a diffusé l’excellent téléfilm d’Alain TASMA, « Nuit noire, 17 octobre 1961 », relatant les événements parisiens de cette époque, du couvre-feu pour les musulmans d’Algérie à la sanglante répression de la manifestation du FLN du 17 octobre, suite à laquelle certains manifestants ont été expulsés, d’autres tabassés et blessés, d’autres ne sont pas revenus, pendus dans les bois, jetés dans la Seine ou disparus à jamais…

Indépendamment du rôle joué par le sinistre Maurice PAPON, le film a su montrer le rôle du FLN, rançonnant les Algériens et ne pardonnant rien, la peur des policiers, menacés jusqu’à leur domicile, l’incompréhension et l’impréparation des membres des forces de l’ordre.
Le racisme latent de certains policiers, qui n’hésite pas à s’exprimer violemment, y compris à l’égard des Français de souche lorsque ces derniers soutiennent ou, tout simplement, aident les musulmans, tel qu’il existait à l’époque, survit encore aujourd’hui. Et c’est à l’aune de la vie quotidienne en France en 2010 qu’il faut regarder ce film, et en tirer les enseignements. J’espère que des protagonistes de l’époque ont pu regarder ce film et juger leur réaction d’alors.

Certaines paroles des politiques ou hauts fonctionnaires d’alors, Maurice PAPON en tête, on les entend encore sortir de la bouche ou de la plume de responsables d’aujourd’hui.
Sans renier notre passé, sachons le regarder avec honnêteté, en reconnaissant nos erreurs, et surtout en évitant de les reproduire.