ANNONCE

dimanche 28 mars 2010

Les Présidents de Région et le renouvellement du personnel politique.

Si on considère les départements d’Outre Mer au même niveau que les régions de métropole, on se rend compte que, sur 26 Présidents :
• Seuls deux sont des femmes ;
• Leur moyenne d’âge est de 62 ans et 9 mois,
• Dix d’entre eux ont plus de 65 ans, et 6 autres auront atteint cet âge à l’issue de leur mandat, dans 4 ans ;
• Cinq Présidents entament leur troisième mandat, 16 leur second mandat (dont certains, il est vrai n’avaient pas fait un mandat complet), et seuls 5 Présidents sont des « nouveaux », qui tous sont dans les plus petites régions (Alsace, Corse, Guyane, Martinique et Réunion).
Où est la modernisation de la vie politique ?
Il faut d’urgence « forcer » un renouvellement du personnel politique, car il est certain que le fait de voir et d’entendre toujours les mêmes visages et voix conforte l’opinion de tous les tenants du « De toutes façons, rien ne change », qui prônent l’abstention.

Les idées ci-dessous pourraient être autant de pistes de réflexion :
• Pour tout mandat supérieur à 3 ans, l’âge maximal pour poser sa candidature est de 65 ans, et il est interdit d’en exercer plus de trois de suite ;
• Pour les élections à la proportionnelle intégrale, les listes de candidats ne pourront compter plus de 50 % d’élus sortants.
• Comme on a su imposer des quotas hommes/femmes sur les listes de candidats, il faudrait imposer quotas d’âge, pour que toutes les tranches d’âge soient représentées

On se privera certes un peu d’expérience et de maturité, mais l’apport de sang neuf, de personnes aux expériences multiples et diverses, compensera, et certainement bien au-delà, ce léger inconvénient.