ANNONCE

mardi 16 février 2010

La déroute des élections régionales.

Avec beaucoup de mal, force grincements de dents et colères contenues, les listes de candidature aux élections régionales 2010 ont été déposées.
Leur constitution a donné de la politique une image déplorable.
A l’heure où une réflexion et des discussions sont en cours pour mettre en place des conseillers territoriaux qui viendraient en lieu et place des conseillers généraux et régionaux, et alors que les attributions des Conseils Régionaux ne sont pas claires dans l’esprit de beaucoup d’électeurs, il fallait s’attendre à une participation affaiblie à ces élections.
Les batailles d’un côté, les compromissions d’un autre, occasionnées par la constitution de ces listes constitueront, elles aussi, un sérieux frein lorsqu’il faudra déposer un bulletin dans l’urne.

On dit parfois que le pire reste à venir et, en l’espèce, il est à craindre dans plusieurs régions, une fois les élections passées et, ici où là, nous assisterons :
Ø A des régions ingouvernables faute de majorités réelles,
Ø A des luttes intestines dans les partis, quels qu’ils soient,
Ø A des changements de camp ou d’étiquettes.

Les candidatures à la présidentielle de 2012 de Ségolène ROYAL et de François BAYROU, très certainement, deviendront irréalistes dans quelques semaines, et la colère à venir du Président de la République, au vu des résultats, causera également des dégâts à l’UMP. Le Nouveau Centre saura-t-il profiter de cette crise ?

PS : Il paraît que « Les créateurs de possibles », réseau social de l’UMP n’attire pas grand monde….Coût : environ 500 000 €uros, Objectif :500 000 adhérents Chiffres réels : 1 500 inscrits le 1er jour, seulement 7 000 au bout de cinq semaines. « C’est un rythme de progression qui nous va bien sur le moyen-long terme » a déclaré Benoist APPARU. S’il avait dit : « C’est mieux que 2 000 adhérents » on l’aurait cru davantage.