ANNONCE

vendredi 15 janvier 2010

Le mauvais calcul de Vincent PEILLON

Hier soir l’eurodéputé Vincent PEILLON, du Parti Socialiste, devait assister à l’émission « A vous de juger » sur France 2, qui proposait notamment un débat sur l’identité nationale entre le ministre ex socialiste Eric BESSON et Marine LE PEN du Front National.
Il a préféré ne pas participer à l’émission, mais en annonçant sa décision par le biais d’un communiqué diffusé pendant l’émission, alors même qu’il avait pris la décision de ne pas y aller plusieurs jours auparavant déjà et que, de plus, il avait déclaré jeudi encore qu’il irait bien.

Sur la méthode employée, on ne peut que la condamner, pour de multiples raisons : impolitesse, indélicatesse, non-respect du travail d’autrui, atteinte portée à la crédibilité des émissions politiques, fâcheux précédent.
Sur le fond, il a eu tort également. Il est à signaler d’ailleurs que les journalistes CGT de France 2, opposés également au principe même de la diffusion de cette émission, l’ont fait savoir mais n’ont, en aucun cas, empêché sa réalisation.
Si Vincent PEILLON, en son nom propre ou au nom du Parti Socialiste, avait réellement voulu faire part de son opposition, il aurait dû le faire sur le plateau.
Par politesse, et avec courage, il aurait pu se présenter sur le plateau et dire que, par conviction politique, et pour ne pas cautionner telle ou telle chose, il se refusait à toute déclaration et il aurait pu, à ce moment, quitter l’émission avec dignité.

Quand en plus il réclame la démission d’Arlette CHABOT, directrice générale adjointe de France 2 et animatrice de l’émission, il fait pitié, car on ne sait s’il se prend pour un humoriste ou pour un pourfendeur de la liberté d’expression alors qu’en se défilant comme il l’a fait, il a justement biaisé le pluralisme de l’expression.

Regardez, Monsieur Peillon, les mines réjouies de l’UMP, et vous verrez de quelle façon vous êtes loin du but que vous recherchiez…..