ANNONCE

jeudi 19 novembre 2009

Accouchement dans la douleur anticipé pour ce soir.

Ils sont 27, et se retrouvent à Bruxelles ce soir, pour la naissance du futur et premier Président de l’Union Européenne. A l’heure actuelle, on ne sait pas si ce sera un garçon ou une fille, ni même comment les parents envisagent son avenir. Il espèrent toutefois qu’il ne sera pas trop indépendant, pas trop envahissant, pas trop autoritaire ni turbulent. Ils souhaitent qu’il les laisse continuer comme avant, ne leur enlève aucune parcelle de leur autorité.
D’ailleurs, ils ne lui ont même pas préparé ni sa chambre, ni ses jouets. Où va-t-il s’installer, quels moyens aura-t-il à sa disposition ?

Plus sérieusement, cette élection, importante a été plus que mal préparée. Et il ne sert à rien de dire, comme le font certains, que « la présidence suédoise n’a pas mesuré la gravité de l’entreprise », car elle n’est pas seule, loin de là , en cause, mais les grands pays, France en tête, se complaisent à dénigrer les présidences des petits pays, ignorant volontairement que la tâche, pour eux, est toujours plus délicate, vue leur importance relative dans le monde, et ce d’autant plus quand il s’agit de membres récents de l’Union Européenne.

Il faudrait donc que le Président du Conseil Européen, qui ne sera pas Président de l’Union Européenne comme on l’entend d’un chef d’Etat, soit une personnalité qui soit en mesure de s’imposer, car d’elle dépendra l’évolution future de ce poste, qui reste à construire, tellement les contours en sont mal définis.

Il est intéressant à ce sujet de faire un parallèle avec l’élection de Simone VEIL à la présidence du parlement Européen, qui a su, à l’époque donner du poids et de l’importance à ce poste. Elle soutient la candidature de l’ancienne présidente lettone Vaira VIKE-FREIBERGA. On peut lui emboîter le pas ; car ce candidat est une candidate, premier atout, qui a de l’expérience, tant personnelle que politique, qui n’est pas le représentant d’un des grands pays de l’UE, qui parle plusieurs langues étrangères, et qui a des idées sur ce poste et n’agit pas dans un but uniquement personnel. Peux-t-on trouver mieux dans l’intérêt de l’Europe ?

Espérons que le dîner de ce soir soit fructueux, que la naissance annoncée se passe bien, que le bébé soit prometteur et plein d’avenir…..