ANNONCE

jeudi 15 octobre 2009

Quelle grande qualité que de savoir reconnaître ses erreurs.

Mais c’est souvent difficile, dur à encaisser quand on se croit perpétuellement sur un piédestal, qu’on est doté d’une fierté hypertrophiée.
Mais c’est aussi faire preuve d’honnêteté, d’humilité, et cela permet de reconquérir des amitiés ou des soutiens perdus.

Dans ce registre, et si j’étais Président de la République :
Ø Je me tairais pendant huit jours,
Ø Je ferais corriger le bouclier fiscal, en signe de solidarité,
Ø Je supprimerais la baisse de TVA accordée aux restaurateurs,
Ø Je dirais à mon fils de patienter,
Ø J’inviterais à déjeuner la secrétaire d’Etat aux sports, car elle mérite que je l’écoute davantage,
Ø Je proposerais qu’on offre des livres aux élèves assidus en classe, même si, personnellement, je n’ai pas une très grande culture littéraire,
Ø J’irais passer une journée avec des lycéens dans un Centre d’Information et d’Orientation, pour voir comment fonctionne réellement l’orientation des jeunes,
Ø Je me ferais expliquer par des étudiants comment ils font, tous les mois, pour suivre leur cursus et boucler leur budget en même temps,
Ø Je me pencherais sur les notes que j’ai pu prendre pendant ma formation d’avocat pour me rappeler exactement comment, et surtout dans quelles conditions travaillent les juges, combien est impératif leur besoin d’indépendance,
Ø J’irais visiter une prison, un service d’urgences, un hôpital psychiatrique,
Ø Au premier passant qui me demanderait l’heure, j’offrirais ma montre, trop lourde pour mon bras,
Ø Et j’écouterais, j’écouterais, j’écouterais encore, j’écouterais toujours, et me tairais plus souvent …..