ANNONCE

mercredi 30 septembre 2009

L’arbre France Télécom et la forêt cachée.

Depuis plusieurs mois, plus d’une vingtaine de salariés de France Télécom se sont suicidés (dont 24 en 18 mois) à cause de leurs conditions de travail, parfois sur le lieu de leur mal-être. C’est une situation tout à fait dramatique et intolérable. Jusque là, il arrivait que des personnes, confrontées à des difficultés, financières notamment, se suicident parce qu’elles n’avaient pas d’emploi. Or là, ce sont des personnes qui ont un emploi qui n’en supportent plus les conditions d’exercice.

Certaines voix demandent le départ de Didier LOMBARD, Président de France Télécom. Mais il ne faut pas qu’il quitte son poste !
Une démission serait signe de lâcheté, et ne résoudrait en rien cette situation.
D’ailleurs, il faut absolument ne pas se focaliser uniquement sur France Télécom.
Bien évidemment, ce chiffre de 24 suicides en 18 mois est abominable, mais dans d’autres entreprises aussi des salariés se suicident à cause de conditions de travail absurdes, à cause d’exigences financières, de stress, etc…
Il ne faut pas que l’arbre France Télécom cache la forêt de désespérance qui sévit dans la quasi totalité des grandes entreprises, où le patron en chair et en os a été remplacé par un manager émetteur de mails, qui n’a pour but que de produire les résultats toujours plus faramineux et surtout irréalistes réclamés par ses actionnaires.

Combien de personnes se suicident chaque semaine parce que la pression au travail devient insupportable, parce que dans la compétition entre collègues, elles se sentent (parfois grâce au supérieur direct) incapables ou sous-performantes ?
Et combien ne vont pas jusqu’à franchir le pas fatal, mais sombrent dans la dépression, avec toutes ses conséquences ?

Quand donc les responsables d’entreprises comprendront-ils que le bien de l’entreprise passe par la satisfaction du client et le bien-être des salariés ?