ANNONCE

jeudi 17 septembre 2009

Faut-il inculper Renault de tentative d’homicide ?

,Bien que les choses ne soient pas encore établies avec certitude, il semblerait bien que, conformément aux déclarations du pilote de F1 Nelson PIQUET Junior, l’accident dont il avait été victime au Grand Prix de Singapour en 2008 ait été volontaire, et sur instruction de ses patrons, Flavio BRIATORE et Pat SYMONDS, responsables de l’écurie de formule 1 du constructeur RENAULT.

Tout un chacun ne peut être que scandalisé par de tels agissements. Tout passionné de Formule 1 ne peut qu’être totalement dégoûté et révulsé par de telles méthodes.

En se dopant, l’athlète ou le cycliste triche et met sa vie en danger.

Là, on a mis sur la balance la vie de Nelson PIQUET, mais également celle de tous les autres pilotes, car un suraccident aurait pu se produire, celle des commissaires de course, qui ont dû intervenir après la sortie de route.
On ne sait pour quelles raisons le pilote avait accepté de jouer le jeu, mais les deux instigateurs, quant à eux, devraient être poursuivis devant les tribunaux pour avoir, délibérément, mis en jeu la vie de tant de personnes.
Et RENAULT, personne morale et employeur des présumés fautifs, devra malheureusement aussi être sanctionné. Sur le plan sportif par une élimination du championnat actuel, mais aussi, peut-être, sur un plan pénal.

Il n’y a heureusement pas eu de victimes humaines, mais le sport automobile, lui, a été lourdement et grièvement blessé. Espérons qu’il s’en sortira.