ANNONCE

vendredi 21 août 2009

MEDIAS & POUVOIR


A propos de la presse et des médias en général, ces quelques phrases lues dans l' « Histoire secrète de la Vème République » publiée chez La Découverte, sous la direction de Roger Faligot & Jean Guisnel :

« Au fil des décennies, la main de fer de l'Etat a fait place au gant de velours des « actionnaires » . En 1997, le journaliste Serge Halimi publie un violent pamphlet dénonçant ce nouveau monde de l'information (Les nouveaux chiens de garde, éd. Du Seuil). A ses yeux, les grands groupes du bâtiment ou de l'armement – comme Bouygues, Matra-Hachette et Dassault -, mais aussi Vivendi, LVMH, Bolloré ou Pinault, propriétaires des médias d'aujourd'hui, sont les « héritiers du Comité des Forges », l'organisme de ces grands patrons jadis accusés de dominer la France de la IIIème République.

Dans la Vème République vieillissante, leur mainmise sur l'information est toutefois bien plus subtile que ne le fut naguère celle du « grand capital » et du pouvoir politique. C'est que le mécanisme de leurs pressions est souvent indéchiffrable, tant il s'enchevêtre dans de multiples réseaux d'influence….

…Depuis les années 1980, les médiacrates ne dérangent plus les hommes politiques et les grands patrons :ils les côtoient en permanence, partagent leurs confidences, échangent quotidiennement des services , des plus infimes aux plus considérables…..

…. « Au fil des ans, mille liens de complicité se sont tissés qui ont gommé la nécessaire séparation entre information et pouvoir. Si bien que le système se nourrit de lui-même et crée l'autocensure ». De quand datent ces écrits désabusés ? D'un article de Claude Sales dans Le Point, en octobre 1978. Autant dire une éternité. Depuis, rien n'a changé, bien au contraire, et les complicités entre puissants ont abouti à un système de contrôle bien plus redoutable que le couperet de l'antique censure d'Etat . »

Il n'y a rien à changer, rien à ajouter….